Download PDF by : Archivio di Filosofia vol. 74, 2006 n. 1_3

February 27, 2018 | Other Social Sciences | By admin | 0 Comments

Read Online or Download Archivio di Filosofia vol. 74, 2006 n. 1_3 PDF

Similar other social sciences books

Download PDF by Kathy L. Gaca: The Making of Fornication: Eros, Ethics, and Political

"Gaca's e-book makes a necessary contribution to the heritage of sexual ethics in antiquity and should be critical interpreting for all students and scholars attracted to that subject. "--Virginia Burrus, Jrnl of Early Christian Stds

"Gaca's skill to navigate hopefully throughout either the Greek philosophical culture and the Septuagint is as infrequent because it is efficacious. An eye-opener. " --Kate Cooper, occasions Literary complement (TLS), five November 2004, p. 14

"Rich. . . . Gaca's unique research of the different traditions, and her incorporation of the Septuagint, NT, and Philo within the argument, mark an important strengthen over Foucault's research within the historical past of Sexuality. vital to destiny examine at the topic and will be in each collage library. "--David Konstan, spiritual experiences Review

"With lucidity and a sustained exam of a man-made Christian moral notion, Gaca's nice e-book supplementations social histories. .. "--P. W. Wakefield, selection: present experiences for educational Libraries

Read e-book online The Expanding Sphere of Travel Behaviour Research (Research PDF

'This quantity of the eleventh foreign convention on trip Behaviour examine, held in Kyoto, Japan, in August 2006, examines key concerns and rising developments within the starting to be box of trip behaviour. Advances in ICT, alterations in financial factors/economic weather, and the issues of commute congestion all give a contribution to alterations in our life and therefore our go back and forth wishes and wishes, therefore impacting on trip behaviour.

Read e-book online The Philosophy of John Norris PDF

Top recognized this day as one of many earliest critics of John Locke, John Norris (1657-1711) integrated principles of Augustine, Malebranche, Plato, the Cambridge Platonists, and the scholastics into an unique synthesis that was once hugely influential at the philosophy and theology of his day. W. J. Mander offers a much-needed research of this unjustly overlooked philosopher, and different views he deals in this seminal interval in philosophical historical past.

Additional resources for Archivio di Filosofia vol. 74, 2006 n. 1_3

Example text

Le témoin n’a pas part à l’événement dont il témoigne, faute de quoi il deviendrait, de témoin, une des parties du procès (accusateur ou accusé). Donc il n’apparaît par définition pas dans l’affaire où il intervient. Invisible, il doit surtout tenter de le devenir positivement ; pour témoigner, il doit ne pas se mettre lui-même en avant, mais cèder devant l’évidence à constituer des phénomènes du litige. Il doit rester en retrait de la scène ouverte qu’il contribue pourtant à éclairer et où se dévoilera peut-être une vérité, mais jamais l’occuper pour s’y dévoiler lui-même.

Le témoin réclame pour lui-même une autorité intrinsèque, qu’il ne peut pourtant pas garantir par lui seul. Ce qu’indique la règle, en fait surprenante, que pour devenir recevable un témoignage doit trouver confirmation dans un autre témoignage et se démultiplier en au moins deux témoins ; car, si le témoin restait unique, il pourrait imposer son faux témoignage, ou faire simple contre-poids à la protestation d’innocence de l’accusé. Qu’il faille deux témoins pour rendre crédible un seul témoignage ne signifie certes pas que le tiers doive se démultiplier, mais que le tiers au sens transcendental (en effet, il manifeste la vérité, sans lui-même se manifester) exige parfois que plusieurs acteurs empiriques s’allient et se confirment pour performer l’unique processus juridique du tiers témoignage ; il peut alors falloir plus d’un troisième pour faire un premier tiers tel qu’il témoigne.

Mais cette demande ne demande pas qu’on l’accrédite pour ainsi dire de l’extérieur, venant d’ailleurs. Elle exige et obtient son accréditation (quand elle l’obtient) du seul fait qu’elle la demande, qu’elle se décide à la revendiquer, à ses risques et périls d’ailleurs (car on peut récuser un témoin, voire le confondre pour faux témoignage). Le témoin peut et doit se constitue luimême (comme témoin) et nul ne peut l’y contraindre, même par devoir civique, 1 non seulement parce qu’il faut avoir vu quelque chose dont témoigner, mais parce qu’il faut décider de ne pas se taire, oser se présenter, vouloir répondre, accepter la responsabilité du témoignage et en assumer les conséquences, bref se faire accréditer en prêtant serment.

Download PDF sample

Archivio di Filosofia vol. 74, 2006 n. 1_3


by Anthony
4.3

Rated 4.58 of 5 – based on 34 votes